Le réseau d’information, un allié de poids pour votre projet professionnel

Networking or not working : les Anglo-Saxons sont explicites. Ah, le réseau, combien de fois avez-vous été incités à « faire du réseau » ! Mais sait-on de quoi on parle quand on évoque les démarches réseau ? Zoom sur une approche particulièrement enrichissante pour définir ou mûrir votre projet : le « réseau d’information »

1.      Le réseau d’information, de quoi s’agit-il ?

Le réseau d’information est une démarche qui consiste à rencontrer des personnes dans un univers professionnel qui nous intéresse pour obtenir des informations, par exemple :

–    sur le vécu des personnes dans un métier ou un secteur d’activité ;

–    sur les tendances qui s’annoncent, peut-être encore à bas bruit ;

–    sur les besoins actuels ou à venir en termes de profils, de compétences ;

Il s’agit tout simplement de poser des questions pour en savoir plus. Poser des questions ne dispense pas, si votre interlocuteur vous y invite, de donner succinctement votre point de vue ou faire part d’informations (non confidentielles) que vous possédez et qui pourraient l’intéresser.

2.      Le réseau d’information, c’est pour qui ?

Le réseau d’information concerne d’abord les personnes :

  • qui sont en train de reconsidérer leur parcours professionnel (en étant en poste ou en recherche d’emploi) ;
  • qui réfléchissent à de nouvelles trajectoires possibles ;
  • qui s’interrogent et souhaitent, à juste titre, bâtir leurs réflexions sur des informations étayées et actualisées.

Le réseau d’information est bienvenu aussi pour tous ceux qui sont en veille et souhaitent rester bien informés sur le marché, les tendances.

3.      Le réseau d’information, ça se passe où ?

Quand on est en poste dans une entreprise dans laquelle on souhaite (et il est envisageable) d’évoluer, le réseau d’information commence déjà en interne. Il entre dans l’entretien de bonnes relations, montre votre ouverture et votre écoute, bref entretient votre image ce qui au passage est plutôt positif.

En complément, et dans tous les autres cas, il s’agit de rencontrer des personnes qui interviennent dans des entreprises et organisations que vous connaissez moins ou pas du tout. En France et ailleurs, car les entretiens téléphoniques ou via skype peuvent raccourcir les distances si vos intérêts sont éloignés de votre lieu d’activité.

4.      Le réseau d’information, avec qui ?

Facilitez-vous la vie : contactez des personnes avec lesquelles vous partagez quelque chose, avec lesquelles vous avez au moins un point commun :

  • Une école, université ou cycle de formation ;
  • Une activité professionnelle ou extra professionnelle, présente ou passée ;
  • Des connaissances communes (amis, collègues actuels ou passés, famille) qui pourront éventuellement vous recommander ou qui acceptent que vous les évoquiez dans votre prise de contact.

Présenter un point commun de façon directe et élégante (je vous appelle de la part de … / j’ai comme vous, suivi le parcours de telle formation) est le sésame pour ouvrir votre demande de rendez-vous. Il sera alors indispensable d’expliquer en peu de mots l’objectif de la rencontre.

5.      Les 5 erreurs du réseau d’information (que vous éviterez)

Faites de votre démarche une occasion d’en savoir plus, d’élargir votre réseau : la recommandation d’une personne est précieuse et à utiliser avec professionnalisme !

1ère erreur : déguiser votre démarche de recherche d’emploi.

Vous recherchez des informations et vous ne rencontrez pas un futur recruteur (même si très exceptionnellement cela peut devenir le cas). Vous n’avez donc avec vous aucun CV, vous ne mettez pas votre interlocuteur dans l’embarras avec des questions sur des opportunités dont il pourrait avoir connaissance. Si on vous demande votre CV, c’est peut-être pour écourter la conversation ou tester la sincérité de votre démarche.

2ème erreur : présenter votre parcours en détail

Vous avez sollicité votre interlocuteur en lui présentant votre intérêt pour son poste, son entreprise, son secteur d’activité. En acceptant le rendez-vous, il accepte de répondre à vos interrogations et peut-être de vous délivrer quelques conseils. Mais le récit de votre parcours par le menu risque de l’importuner rapidement, et passées 3 à 4 minutes de votre présentation c’en est trop, il vous a classé dans le groupe des indésirables et écourtera la rencontre … peut-être à votre plus grande surprise ! La star de la rencontre, c’est lui, pas vous !

3ème erreur : mettre en avant vos compétences et l’intérêt de votre profil

Vous avez tout pour plaire, sans aucun doute, et vos compétences sont certainement précieuses pour l’entreprise que vous visitez. Mais votre interlocuteur n’est pas en position de recrutement (a priori). Il peut s’il est aimable vous conseiller un contact avec les RH et voilà votre rendez-vous terminé, avec un contact de moins dans votre réseau. Vous auriez pu gagner quelques conseils, des informations utiles à prendre en compte pour vous présenter efficacement dans une entreprise comparable … dommage.

4ème erreur : accumuler les rendez-vous

Faire du chiffre, parier sur un pourcentage de réseau « utile», se rassurer avec un emploi du temps bien rempli, est-ce la meilleure démarche quand on fait du réseau d’information ? Serez-vous à l’écoute, saurez vous capter les signaux faibles, faire le lien entre 2 voire 3 avis et points de vue ? Saurez-vous exploiter les informations recueillies pour enrichir votre projet ? Car c’est bien l’objectif, ne le perdez pas de vue !

5ème erreur : utiliser des informations confidentielles

Vous avez eu des rendez vous particulièrement réussis, votre interlocuteur vous a senti à l’écoute, intéressé et a noué des liens de sympathie ; peut être vous a-t-il délivré quelques informations confidentielles avec une formule qui le laissait comprendre. Bravo ! Ne compromettez pas votre réputation en les divulguant à un prochain contact, éventuellement concurrent ! Car en voulant montrer que vous êtes en possession de précieuses informations que vous n’hésitez pas à partager, vous briserez net l’élan de la conversation !

6.      5 recommandations essentielles à garder en tête

1.       Fixez vous des objectifs précis

Entreprendre un démarche de réseau d’information c’est aller chercher des informations pour répondre à des questionnements, ou avancer dans sa réflexion. Avant de vous lancer dans l’action, mettez noir sur blanc vos objectifs. Donnez-vous des dates butoirs. Et des « tests » vous permettant d’évaluer concrètement l’atteinte de vos objectifs, au fur et à mesure (j’aurai atteint mon objectif si ….).

2.       Adoptez politesse et courtoisie

C’est la base de toutes relations personnelles et professionnelles. Cela s’applique à toutes les étapes :

–    Demande de rendez vous par mail ou par téléphone : restez professionnel, choisissez la concision ;

–    Lors de votre rendez-vous : ponctualité, respect du timing prévu au préalable, présentation personnelle en 90 secondes, rappel de l’objectif de l’entretien ;

–    Après l’entretien : court message de remerciement, transmission d’actualités notamment si ce contact a été l’occasion d’avancer sur votre projet ; pensez également à remercier les membres de votre réseau qui vous ont permis cette prise de contact, le cas échéant.

3.       Écoutez, relancez, écoutez

Votre interlocuteur a certainement beaucoup à vous apporter : sachez écouter, demandez des précisions, avouez votre non compréhension en cas de jargon technique qui vous est inconnu, incitez à la présentation d’exemples concrets… Mettez-vous à sa place : il n’est pas toujours aisé de cerner le type d’informations qui est utile à une personne venue à votre rencontre !

4.       Faites preuve de méthode

Après chaque entretien consignez les informations essentielles obtenues, fixez vous des objectifs ultérieurs, notez des demandes de re-contacts éventuellement convenus, prévoyez de contacter rapidement de nouveaux contacts obtenus au cours de l’entretien. Notez bien les coordonnées de votre contact : elles vous seront utiles pour donner des nouvelles de temps à autres et ainsi entretenir votre réseau.

5.       Renvoyez l’ascenseur et restez orienté réseau

Vous avez avancé grâce au réseau, sachez rendre la pareille à des personnes qui se présenteront à vous. Et comme nous vivons dans un environnement très mouvant, gardez en tête l’intérêt (et le plaisir !) de l’entretien de bonnes relations sur la durée pour faciliter les étapes ultérieures de votre carrière.

Publicités

5 réflexions au sujet de « Le réseau d’information, un allié de poids pour votre projet professionnel »

  1. Ping : Job digital : 7 pistes pour se faire recruter dans le secteur du numérique ou sur un poste digital (…et en mode 2.0) | Carrière Evolutions

  2. Ping : Envie de changer de métier ? Repensez votre carrière avec Business Model You (1ère partie) | Carrière Evolutions

  3. Ping : Repensez votre carrière avec Business Model You (2ème partie) | Carrière Evolutions

  4. Ping : Décrochez votre job sur le marché caché en 4 étapes | Carrière Evolutions

  5. Ping : Métier de rêve : que demander au Père Noël ? | Carrière Evolutions

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s