Archives du mot-clé Tim clark

Un job qui a du sens : comment le trouver ?

Nothing makes sense before coffee - handwriting on a napkin with cup of coffee against grunge wood background

« Mon métier ne me convient plus, que faire d’autre ? » s’interrogent des personnes en milieu de carrière qui sollicitent notre aide.  « Qu’est-ce que tu veux faire plus tard ? » demande-t-on parfois à des enfants. En rester à ces questions du « quoi faire » n’est peut être pas la meilleure voie pour ouvrir des perspectives. Et si nous parlions de valeur apportée, de contribution ?

Parlons contribution : explications

Tout le mode connaît l’anecdote des tailleurs de pierre interrogés sur ce qu’ils font : l’un répond qu’il taille une pierre, le deuxième qu’il taille une pierre pour construire un mur , et le troisième qu’il est en train de construire une cathédrale. Ce dernier perçoit la finalité de ses gestes et efforts, la contribution liée à son activité de taille de pierre ;  et ce sens donné à ses gestes participe certainement à sa motivation. Tous ces tailleurs de pierre ont contribué, entre autres :

  • à la beauté architecturale des villes
  • à l’histoire de l’architecture
  • à la pratique spirituelle

Cinq questions pour identifier les contours de sa contribution possible

Voici quelques exemples de questions que vous pourriez vous poser, si la finalité de votre activité vous importe et est une condition de votre motivation.

  1. A quoi je souhaite contribuer ?

Exemples : contribuer  ….

  • au lancement d’une activité sportive nouvelle et prometteuse
  • au développement international d’une entreprise
  • à la promotion d’un pays ou d’une zone géographique
  • au bien-être des personnes âgées
  • au progrès scientifique
  • à la sauvegarde de l’environnement
  • vos idées : ………………….
  1. Qu’est-ce que j’ai envie d’améliorer ?

Lire la suite

Métier de rêve : que demander au Père Noël ?

pere noelA en croire les enfants, le père Noël existe. Redevenons (ou restons ?) enfants, et jouons à « comme si ». Comme si le père Noël vous apportait au pied du sapin « votre métier de rêve », ou « votre métier idéal ». Le père Noël est fort serviable, mais il a besoin de quelques indications pour confectionner puis vous livrer ce merveilleux cadeau. Quelques conseils pour écrire votre lettre et passer un 25 décembre comblé.

Dessinez les axes de votre métier de rêve

Commençons par cette question basique : qu’est-ce que travailler ? Je vous propose le point de vue de Tim Clark : « travailler, c’est aider quelqu’un à faire quelque chose (qui est utile pour lui) ».
Exemples :
– Le fermier élève des chapons pour vous aider à passer un réveillon qui satisfera le palais de vos hôtes, et le vôtre.
– Le contrôleur de gestion aide le dirigeant à prendre les bonnes décisions et les opérationnels à être toujours plus efficaces dans leurs missions.

Partant de cette définition, vous pourriez commencer par définir qui, dans l’idéal, vous souhaiteriez, aider ; et préciser aider à faire quoi.
Pour vous donner des idées, voyez les entreprises autour de vous et demandez-vous « qui elles aident » et « à faire quoi ».
Exemple : Un distributeur de produits surgelés bien connu aide les personnes peu douées en cuisine (ou disposant de peu te temps) à offrir à leurs invités des mets savoureux et bien présentés.

C’est à vous :
– je souhaiterais aider (types ou groupes de personnes ou d’organisations), avec leurs caractéristiques (âges, nationalité ou zone géographiques, qualificatifs…)
– à ………. (infinitif avec compléments, c’est souvent nécessaire)

Prenez le temps de cette réflexion fondamentale. Et autorisez-vous quelques variantes possibles.
Une fois cette première étape finalisée, vous voilà en possession d’un bon pitch qui peut déjà grandement aider cet homme en rouge que les enfants (et vous) attendent avec impatience. S’il vous reste très peu de temps avant le 24, vous pouvez vous en tenir là et passer à la rubrique « Rédigez votre lettre ».

Lire la suite